"Après des années de tests, le cadre des 4 retours pour la restauration des paysages constitue un concept solide qui peut être mis en œuvre à grande échelle. Il constituera un outil précieux pour atteindre les objectifs de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes".

- Tim Christopherson, président du Partenariat mondial pour la restauration des forêts et des paysages.

Sous l'impulsion du Salvador et rejointe par plus de 70 pays de toutes les latitudes, l'Assemblée générale des Nations unies a proclamé la période 2021-2030 Décennie de la restauration des écosystèmes. Cette action fait de la restauration des écosystèmes une solution naturelle majeure pour répondre à un large éventail de priorités nationales.

La Décennie des Nations unies appelle les pays, la communauté internationale, la société civile, les entreprises et d'autres acteurs à s'engager fermement et à déployer des efforts considérables pour parvenir à une restauration transformationnelle des écosystèmes. Tous les écosystèmes sont concernés, y compris les forêts, les prairies, les terres cultivées, les zones humides, les savanes et autres écosystèmes terrestres et aquatiques, les écosystèmes marins et côtiers et, le cas échéant, les environnements urbains. Cela implique la restauration d'au moins 350 millions d'hectares de paysages dégradés d'ici à 2030, ce qui permettrait de réaliser jusqu'à $9 trillions de dollars de bénéfices nets et de réduire la pauvreté dans de nombreuses communautés rurales.

 

 

Image result for decade on ecosystem restoration logo

fr_FRFrançais